Réussir l’accompagnement des personnes dans un monde en transition : Leviers et innovations pour s’adapter à la pluralité des besoins et des choix de la vie

3 au 5 avril 2019, Marseille – Palais des Congrès

Ces journées nationales de formation des personnels des MAS, FAM & Foyers de Vie sont organisées par l’ANCREAI (Association Nationale des Centres Régionaux d’Études, d’Actions et d’Informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité), en collaboration avec le CREAI PACA & Corse.

« Ces journées permettront de s’interroger sur la nécessité de s’adapter aux nouveaux besoins et nouvelles demandes (générés par les possibilités technologiques, les progrès du monde moderne et l’évolution des publics) de la part des personnes accompagnées, en situation de handicap sévère et donc de mettre en place de nouvelles formes d’accompagnements.

Cet événement très attendu par l’ensemble des professionnels des MAS, FAM et Foyers de Vie, est un temps fort d’apport de connaissances des situations de vulnérabilité sur l’ensemble du territoire. C’est également un espace de décryptage des politiques sociales par et pour les acteurs de terrain. »

Télécharger le Flyer

 

Journée d’étude du CREAI Bourgogne-Franche-Comté

Le CREAI Bourgogne-Franche-Comté pilote depuis 2008 un dispositif d’accès à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour les travailleurs d’Etablissements et Services d’Aides par le Travail (ESAT) et les salariés d’Entreprises Adaptées (EA). 

Pour fêter les 10 ans d’existence de ce dispositif multi partenarial, désormais nommé « Access’VAE » et marqué d’un logo dédié, le CREAI BFC et ses partenaires organisent, avec le soutien de l’ARS BFC et de la DIRECCTE BFC, un forum.

Cette journée s’adresse prioritairement aux travailleurs d’ESAT et d’EA
pour se renseigner sur la VAE et témoigner de leur parcours

Au programme : 
–    Projection « en avant-première » du film sur le parcours VAE des travailleurs d’ESAT et d’EA 
–    Pièces de théâtre humoristiques et débats avec des professionnels
–    Cérémonie de remise des diplômes
–    Espaces de partage d’expérience entre travailleurs d’ESAT et d’EA sur la VAE
–    Stands d’information des partenaires

Participation gratuite pour les travailleurs d’ESAT et d’EA (panier repas en supplément).

La journée sera également ouverte aux proches, aux accompagnants professionnels des travailleurs et plus largement à toute personne intéressée.

Télécharger le rapport

 

Journée régionale organisée par le CREAI Grand-Est, la CNSA, l’ARS Grand Est et Handicap Services Alister

Le virage inclusif qu’entendent promouvoir les politiques publiques concernant le champ de la santé prévoit une évolution de l’offre médico-sociale et sanitaire. Dès 2016, la conférence nationale du Handicap a notamment développé un volet relatif à l’Habitat Inclusif. Ces orientations laissent une importante marge de manœuvre aux porteurs de projet. Dès lors, selon quelles modalités concrètes sont mis en œuvre les nouveaux dispositifs qui visent à permettre aux personnes handicapées de mieux vivre leur autonomie ? Comment ces dernières peuvent-elles choisir leur habitat, bénéficier de services liés au logement, dans un cadre adapté et sécurisé ? Comment les financeurs et les offreurs en santé garantissent-ils la qualité et la visibilité du service rendu dans l’actuel mouvement de diversification des modes d’accompagnement des personnes en situation de handicap ?

Cette rencontre vient également marquer la fin du processus évaluatif du Service d’Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) géré par Handicap Services Alister dans le département du Haut-Rhin. Ce service innovant, inspiré des Ecoles pour la Vie Autonome (EVA) gérées respectivement par l’Institut du Mai (Chinon) et l’OHS (Vandœuvrelès-Nancy) a pour finalité de favoriser la vie en milieu ordinaire pour des personnes lourdement dépendantes. Les avantages recherchés sont, pour les personnes bénéficiaires, le maintien ou le retour dans le logement conformément à leur projet de vie et, pour les financeurs et les gestionnaires, l’allègement des listes d’attente dans les ESMS.

Au final, la journée vise à questionner, dans la diversité des modèles qui se développent sur le territoire national, la promotion de l’autonomie des personnes en situation de handicap dans et par l’habitat.

Télécharger le programme

Nous avons tant à nous dire !
Paroles de l’enfant, paroles à l’enfant, entendons-nous !

Bien avant sa naissance les futurs parents parlent au bébé avec tendresse, ils parlent de lui à leur entourage, aux professionnels partageant la préoccupation de son développement. Voilà que la préoccupation devient inquiétude et que l’annonce vient objectiver une différence. Comment exprimer l’indicible ?

Le bébé s’exprime bien avant le langage par le regard, les mimiques, les cris… Comment décrypter ces expressions fugaces complexes ? Il n’est pas facile de parler au bébé, au petit enfant quand les paroles des médecins, des professionnels de la petite enfance viennent en écho perturber la spontanéité des parents. Et quand l’enfant grandit, au sein de sa famille, dans son environnement social, scolaire, ses copains et les professionnels, qu’entendons-nous de ce qu’il exprime, manifeste? Que dit-il des contraintes qui lui sont imposées au quotidien ? Qu’entend-il ? à son sujet ? Parle-t-on de lui ou de sa différence ? De son handicap ? 

Ecouter, entendre, comprendre et prendre en compte la parole de l’enfant, une impérieuse nécessité sur le chemin du développement, à tout âge. Répondre à ses questions sur la différence, entendre sa souffrance et parler vrai, trouver les mots justes.
Parents et professionnels ne sont pas toujours en phase et l’enfant le ressent.  Jusqu’à quel point les parents sont-ils entendus ? Se sentent-ils autorisés à dire leurs doutes, leurs désaccords, leurs inquiétudes ? Et pour nous, professionnels, quel chemin nous reste-t-il à parcourir ? Enfants, parents et professionnels vivent la nécessité que circule une parole compréhensible, une parole juste, bienveillante, porteuse d’humanité.

C’est à ces échanges authentiques, centrés sur l’émergence de la parole de l’enfant, sur l’écoute et la compréhension de cette parole et de celle de ses parents que nous invitent les organisateurs de ces journées de l’ANECAMSP. 

Nous avons tant à nous dire !

Télécharger le programme

Télécharger le bulletin d’inscription

Journée d’Etude Régionale du CREAI Centre, organisée par le groupe régional en protection de l’enfance et ouverte à l’ensemble des professionnels du secteur social et médico-social

Sous l’impulsion des politiques publiques, parfois des personnes elles-mêmes, des logiques financières et à partir de l’évolution des pratiques, le domicile des personnes accompagnées s’est institué progressivement comme l’un des lieux privilégiés des pratiques d’accompagnement.
L’offre de service s’est ainsi diversifiée (Aemo, Aed, Aep, Spad, Sessad, Savs, Samsah, Saad, Ssiad, etc.) mettant en perspective les enjeux de cette pratique singulière, que traduit un vocabulaire spécifique : habitat-habiter, espaces intimes-(semi)public-(semi)privé, territoires, dedans-dehors, frontières, codes interculturels, position des corps, rapports « de force », etc.
Par ailleurs, l’intervention, la rencontre, l’accompagnement, le travail, au domicile, sous-tendent des pratiques spécifiques, construites entre autres sur la base de représentations et induisant des postures singulières.
Il s’agit donc d’appréhender une pluridisciplinarité d’interventions et de rendre davantage lisible ce qui relève de l’intime, du singulier, du « caché », du complexe. Il s’agit également de mettre en relief les avantages et les inconvénients d’une telle approche, entre relation privilégiée, observation fine, déplacement des regards et intrusion, voire contrôle social.
Si l’intervention plénière permettra de problématiser et de conceptualiser cette thématique, les ateliers  interdisciplinaires et pluriprofessionnels organisés l’après-midi mettront en relief les différences et la complémentarité des pratiques.

Télécharger le programme

Les prochaines journées nationales de formation des professionnels des SESSAD se tiendront du 12 au 14 novembre 2018 à Nantes.

Elles auront pour titre:

Au cœur des transformations. Quelles contributions aux réponses territoriales dans une logique de parcours ?

Elles seront réalisées par l’ANCREAI, en collaboration avec les CREAI de Bretagne et des Pays de la Loire. Un comité de préparation composé de professionnels de ces 2 régions élabore le programme de ces journées.

Le programme est disponible (plénières et argumentaires des ateliers).

Télécharger le programme

INSCRIPTIONS EN LIGNE : http://www.sessad2018.org/
POUR TOUS RENSEIGNEMENTS
CREAI Bretagne : Tél : 02 99 38 04 14
e-mail : accueil@creai-bretagne.org

Tarifs:

• 430 € par personne pour une inscription avant le 12 octobre 2018

• 500 € par personne pour une inscription à partir du 12 octobre 2018

Les Actes des journées SESSAD 2016 à Montpellier ont été adressés aux participants de ces journées.

Pour commander ces Actes en version papier, sur le site des cahiers de l’Actif, suivez le lien: https://www.actif-online.com/publications/les-cahiers-de-lactif/le-dernier-numero/entre-singularites-et-normalisation-actes-des-12emes-journees-nationales-des-sessad.html

Les 5es rencontres scientifiques de la CNSA permettront de débattre de la place des savoirs d’expérience des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie, de ceux de leurs aidants, proches ou professionnels.

L’expérience de vie, des situations nouvelles, les essais et parfois les renoncements sont au fondement de l’expertise individuelle des personnes.

Comment diversifier ces expériences et les rendre possibles pour enrichir cette expertise ? Comment le partage d’une même expérience peut-il devenir une ressource collective ? Comment les professionnels prennent-ils en compte les savoirs des personnes ou des familles ? Comment les familles partagent-elles leurs expériences ? Comment passer d’une pratique éprouvée par expérience à une pratique généralisable ? Quelle expérience la gouvernance des politiques du handicap et de la perte d’autonomie mobilise-t-elle ?

La question des savoirs tirés de l’expérience pose de multiples enjeux : des enjeux de pratiques professionnelles, des enjeux de connaissance, des enjeux démocratiques.

Des chercheurs partageront leurs travaux avec les professionnels, les personnes, les décideurs pour éclairer les pratiques et les politiques publiques.

Télécharger le pré-programme

 

CREAI GRAND-EST

La qualité de vie et le bien-être des personnes accueillies et accompagnées sont au cœur de l’intervention des professionnels du secteur social et médico-social. Cette préoccupation permanente se heurte toutefois à deux constats :

  •  Tout d’abord, les réflexions quotidiennes des professionnels sont entremêlées de tensions entre la volonté d’améliorer en continu la qualité des prestations et les différentes contraintes liées aux ressources humaines matérielles et financières.
  • Ensuite, les difficultés des personnes accueillies ou accompagnées sont de plus en plus complexes : que l’on parle de situations de handicap multiples et/ou plus lourdes, de difficultés sociales (isolement, grande exclusion, addictions…), de troubles du comportement, ou de situations d’avancée en âge dans une dépendance très importante.
  • Les professionnels sont soumis à de fortes pressions, difficultés, et une souffrance voire une détresse pouvant conduire au burn-out dans
    certaines situations.

Daniel BRANDEHO et ses co-auteurs mettent en lumière dans l’ouvrage Usure dans l’institution, l’importance de la prise de conscience et de la mobilisation de réponses et moyens pour soutenir les équipes. Ainsi, la mobilité professionnelle, la formation, l’intervention d’un tiers extérieur pour de la supervision, un management et une communication adaptés sont autant de réponses possibles.

Le projet d’établissement et les projets personnalisés sont également des outils à investir et réinterroger.

Au fil de ses expériences et de ses rencontres, D. BRANDEHO a pu identifier que ces axes d’intervention sont comparables d’une institution à une autre, quel que soit le profil du public ou le champ d’intervention (handicap, protection de l’enfance, personnes âgées). 

Au final, comment repérer, mieux prendre en compte et prévenir l’usure professionnelle dans les équipes professionnelles qui accompagnent les personnes en situation de vulnérabilité ?

Après avoir exposé les grandes lignes de son ouvrage Daniel BRANDEHO, auteur, ancien directeur de MAS et d’hôpital, échangera et débattra avec les professionnels sur les moyens et enjeux de cette question primordiale.

Télécharger le programme

Pour en savoir plus, se rendre sur le site internet du CREAI Grand-Est :

http://www.creai-grand-est.fr/animation/rencontre/comprendre-et-prevenir-lusure-professionnelle-dans-les-institutions-sociales-et-medico-sociales

 

Forum organisé par le CREAI Grand Est, l’ARS Grand Est et la CRSA

Ce forum est dédié aux droits des personnes en situation de handicap, et plus particulièrement des personnes les plus dépendantes, bénéficiant à ce titre d’un accueil et/ou d’un accompagnement par un établissement ou un service médico-social. 
Il vise à aborder les droits des personnes handicapées dans leur transversalité afin de leur permettre de mieux les connaître et, in fine, de les faire valoir. Différents moyens y contribueront : des conférences d’experts, et des stands permettant d’apporter des informations concrètes et accessibles aux personnes sur leurs droits fondamentaux.  
Cet évènement, d’abord et prioritairement dédié aux personnes en situation de handicap et à leurs aidants naturels (parents, fratrie), est également ouvert aux associations d’usagers et aux aidants professionnels : accueillants familiaux, équipes pluridisciplinaires des établissements et services sociaux et médico-sociaux, ainsi qu’au grand public. 
Le projet est pluriannuel : initié en Champagne-Ardenne en 2017, il est reconduit en Alsace en 2018. 

Télécharger le programme

Comment mettre l’évaluation, et plus largement la démarche qualité-risques, au service de la stratégie, du management, et de la performance collective des organisations ?
C’est l’objet du colloque du 3 octobre 2018 organisé par le CREAI Auvergne-Rhône-Alpes, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes et l’IFROSS.

Instauré par la loi du 2 janvier 2002, le dispositif d’évaluation interne et externe des organisations sociales et médico-sociales a évolué ce 1er avril dans le cadre de la fusion de l’ANESM (Agence Nationale de l’évaluation et de la qualité des Établissements et Services sociaux et Médico-sociaux) et de la HAS (Haute Autorité de Santé).

Plus d’informations sur le site du CREAI Auvergne-Rhône-Alpes : http://www.creai-ara.org/event/66811/