Le réseau des Centres régionaux d’Etudes, d’Actions et d’Informationsen faveur des personnes en situation de vulnérabilité

masque-menu

Journée régionale URIOPSS-CREAI Centre-Val-de-Loire : "Des parcours de vie inclusifs" - 19 mars 2018

CREAI Centre-Val de Loire
A+A-Flux RSS
Depuis la « révolution douce » des lois 2000, décrite par Jean-Yves Barreyre (2010), le secteur social et médico-social s’est mis en mouvement. Avec la dé-marche « Réponse accompagnée pour tous », cette « révolution douce » laisse pro-gressivement la place à une nouvelle ère, celle des transformations organisation-nelles en profondeur. Il s’agit aujourd’hui de penser les accompagnements dans des logiques de parcours, en interrogeant l’organisation des équipements, la règle-mentation, la tarification, les coopérations ou encore les outils de partage des in-formations entre les partenaires.
Avec la loi de modernisation de notre système de santé (2016), la démarche Réponse Accompagnée pour tous (2015), la stratégie quinquennale de l’évolution de l’offre médico-sociale (2016), se sont ouverts de nombreux chantiers nationaux, qui entament une phase décisive dans l’organisation des institutions sociales et médico-sociales, comme dans la façon de concevoir les accompagnements au quo-tidien. Sont ainsi au travail l’évaluation des besoins, la mise en oeuvre de réponses coordonnées, la programmation de l’équipement, la construction des nouvelles règles d’allocation des budgets, la mise en place des systèmes d’information, la contractualisation avec les financeurs, la mise en oeuvre des volets consacrés au handicap psychique, au polyhandicap, au logement inclusif des personnes handica-pées… De même, la loi relative à la protection de l'enfant (2016), et notamment la mise en oeuvre du projet pour l’enfant (PPE), conduit les acteurs vers les mêmes exigences organisationnelles afin d’assurer la continuité des parcours des enfants et adolescents qui traversent les dispositifs. Cette multiplication des travaux d’aide à la transformation des organisations et à l’adaptation de l’offre territoriale rend nécessaire un débat sur le sens de l’action globale, au risque de le perdre !
Par ailleurs, la compréhension et l’accompagnement des problématiques des personnes qui sont dans une situation de vulnérabilité réclame une mobilisation d’acteurs d’horizons divers avec des compétences estimées a priori complémen-taires. Le « travailler ensemble » et la multiplicité des institutions et professionnels intervenants nécessitent une coordination des objectifs et des moyens. La coordi-nation, versant concret du partenariat, ne va pas de soi, chacun peut le vivre dans son institution d’appartenance et son action. Pourtant, elle donne vie à ce qu’éta-blit le partenariat. Si l’on veut que le partenariat, entre les institutions et en leur sein, ne reste pas un simple voeu, il est essentiel que les acteurs réfléchissent en-semble à leurs modalités de coopération.
C’est l’ensemble de ces questions que cette journée d’étude régionale se propose d’aborder, dans un objectif de compréhension des évolutions comme de partage des expériences et pratiques d’accompagnement au quotidien des per-sonnes en situation de handicap.
 
 
 
Pour en savoir plus sur le CREAI centre Val-de-Loire