Le réseau des Centres régionaux d’Etudes, d’Actions et d’Informationsen faveur des personnes en situation de vulnérabilité

masque-menu

Journées IME IEM: Des parcours porteurs de sens pour tous: réinterroger les places, réinterroger sa place.

A+A-Flux RSS

N’HESITEZ PAS A VOUS INSCRIRE : IL RESTE ENCORE DES PLACES

Les 3èmes journées nationales des professionnels des IME et IEM 2017 auront lieu les 11, 12 et 13 octobre 2017 à Tours. Elle sont co-organisées par l'ANCREAI, le CREAI Centre-Val-de-Loire et le CEDIAS / CREAI Ile de France, avec un comité de préparation de professionnels d'IME et d'IEM des deux régions.

Accéder au site d' inscription en ligne

Programme complet, version finale

Pour tous renseignements:

CREAI Centre-Val de Loire
Tél : 02 38 74 56 00 - E-mail : y.lissouba(arobase)creai-centre.asso.fr

www.creaicentre.org

CEDIAS CREAI Ile-de-France
Tél : 01 45 51 66 10 -  E-mail : capucine.bigote(arobase)cedias.org

www.creai-idf.org

Tarifs :

De la 1ère à la 5ème personne : 450€ par personne
De la 6ème à la 10ème personne : 410€ par personne
A partir de la 11ème personne : 320€ par personne

Argumentaire:

Dans la logique de l’application des lois des années 2000, le modèle de prise en charge du type “une personne = une institution = une place” s’éloigne, au profit d’un modèle centré sur le parcours de la personne. Comme toute institution médico-sociale, les IME/IEM n’échappent pas à la nécessité de repenser à la fois leur place dans leur environnement et la place qu’ils occupent dans la vie des personnes accompagnées. Comment se positionnent-ils dans ce dispositif que l’on dit de plus en plus global et/ou intégré ?
Quels rôles l’établissement joue-t-il dans l’émergence et la conduite du projet de l’enfant ?
A quoi ressemble une place d’IME/IEM alors que de multiples modèles de projets partagés surviennent ?
Comment être un partenaire de ce parcours aux côtés d’autres acteurs ?
Faut-il lutter pour garder cette place ?
En effet, si les IME/IEM sont incités à exercer leurs missions hors des murs de l’établissement, quelles complémentarités avec les services ?

Parallèlement, la mission “Réponse accompagnée pour tous” enjoint tous les acteurs à se mettre en situation de coresponsabilité afin de ne laisser personne sans solution, de trouver une place pour chacun. Mais y a-t-il une place pour tous en IME/IEM ?
Le public accueilli en IME/IEM évolue, ce qui interpelle les professionnels dans leurs connaissances et dans leurs pratiques. Ils ont parfois le sentiment que les réponses apportées ne sont plus adéquates. Le modèle scolaire inclusif permet aux enfants concernés par les déficiences les plus légères de connaître des parcours scolaires plus longs qu’autrefois, les établissements médico-sociaux se recentrent sur les situations les plus complexes. L’évolution du public se caractérise également par l’importante place prise par les troubles associés tant par le nombre croissant de personnes concernées que par les adaptations de l’accueil et de l’accompagnement que ce public est susceptible de nécessiter.
Comment faire face à ces évolutions ?
Comment les professionnels repensent-ils leur métier dans ce nouveau cadre de pensée et d’action?
Comment garantir le sens de l’action singulière de chaque professionnel ?
Comment cultiver son épanouissement professionnel ?
Comment soutenir une dynamique institutionnelle ?

Les IME/IEM doivent aussi repenser la place des enfants et des familles et s’interrogent : comment tenir compte de leurs attentes dans le cadre du fonctionnement de l’établissement ?
Y a-t-il une limite à l’individualisation ?
Nouvelle place, plus/plus de places, lutte des places, les journées nationales IME/IEM 2017 ouvriront les débats et donneront des perspectives sur les changements en cours et sur l’avenir de ces établissements.