Le réseau des Centres régionaux d’Etudes, d’Actions et d’Informationsen faveur des personnes en situation de vulnérabilité

masque-menu

Milieu ouvert auprès des jeunes détenu.e.s

A+A-Flux RSS

Note du 24 août 2017 relative à l’action éducative conduite par le milieu ouvert auprès des jeunes détenu.e.s (BOMJ n°2017-09 du 29 septembre 2017) : voir le texte
La décision judiciaire d’incarcération d’un.e mineur.e conserve un caractère exceptionnel compte tenu de l’impact de la privation de liberté sur un adolescent. Elle intervient en réponse à une succession d’actes délictuels, à la gravité des faits reprochés, à la violation des obligations d’un contrôle judiciaire, d’un sursis avec mise à l’épreuve ou encore des modalités d’un aménagement de peine. C’est ainsi qu’en moyenne, entre 2012 et 2016, 740 mineur.e.s sont détenu.e.s pour une durée moyenne de 3 mois. Contrairement à la population carcérale adulte, il s’agit en grande majorité de prévenu.e.s. Les jeunes qui sont détenu.e.s durant cette période particulière qu’est l’adolescence cumulent souvent des difficultés d’ordre familial, social, scolaire, sanitaire, psychique et des ruptures de parcours. Beaucoup ont traversé des conditions d’existence chaotiques et sont, pour la plupart, connus antérieurement des services de la protection.