Journée régionale organisée par le CREAI grand-Est et l’ARS grand-Est

La stratégie nationale pour l’Autisme au sein des troubles du neurodéveloppement (TND) a été annoncée par le Premier Ministre Edouard PHILIPPE et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, le 6 avril 2018. Cette stratégie fait suite à la concertation lancée le 6 juillet 2017. 344 millions d’euros seront consacrés à la mise en œuvre de cette stratégie nationale.
La mobilisation du Gouvernement est affirmée par la nomination récente de Mme Claire COMPAGNON en qualité de déléguée interministérielle pour coordonner les actions des ministères concernés. 

La stratégie s’articule autour de 5 grands engagements, concrétisés en 20 principales mesures :
• Remettre la science au cœur de la politique publique de l’autisme en dotant la France d’une
recherche d’excellence
• Intervenir le plus précocement possible auprès des enfants
• Rattraper notre retard en matière de scolarisation
• Soutenir la pleine citoyenneté des adultes
• Soutenir les familles et reconnaître leur expertise

Au niveau régional, la concertation préalable a associé un grand nombre d’acteurs sur le territoire national et en région Grand Est : associations de familles et de personnes avec troubles du spectre de l’autisme (TSA), Education Nationale, MDPH, structures sanitaires, médico-sociales, centres  ressources autisme (CRA), acteurs du diagnostic et de l’accompagnement aux différents âges de la vie…
A l’heure où le comité technique régional sur l’autisme et troubles du neuro-développement (CTRA) est en cours d’installation, cette journée a vocation à prolonger les réflexions autour de la mise en œuvre du repérage, du diagnostic et de l’accompagnement des personnes avec TSA en Grand Est, en faveur de leur inclusion à tous les âges de la vie.
A cette fin, acteurs nationaux, régionaux et locaux ; pilotes des politiques publiques, opérateurs et bénéficiaires sont conviés à échanger et débattre sur les orientations de la Stratégie Nationale
pour l’Autisme au sein des troubles du neuro-développement, et les perspectives de sa déclinaison opérationnelle en région Grand Est.

Télécharger le programme

Journée d’étude régionale du CREAI BRETAGNE  – 2e journée interrégionale sur les déficiences intellectuelles

Reconnaitre, évaluer et traiter la douleur est une question majeure de santé publique et un critère de qualité dans l’évaluation du système de santé. C’est un droit fondamental de toute personne affirmé par la loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé du 4 mars 2002.

L’approche de la douleur a fait l’objet de différentes mesures incitatives et règlementaires dont le « Plan d’amélioration de la prise en charge de la douleur 2006-2010 » élaboré par la Haute Autorité de Santé (HAS) dont une des quatre priorités énoncée est : d’«Améliorer la prise en charge des douleurs des populations les plus vulnérables : enfants et adolescents, personnes âgées en fin de vie et autres populations vulnérables (personnes polyhandicapées et psychiatrie) ».

Cette prise de conscience collective s’inscrit dans une démarche qui tend à contribuer à une bientraitance et une optimisation des soins auprès des personnes en situation de déficience, tout au long de leur vie. La douleur doit être interrogée devant un certain nombre de signes, de situations parmi lesquelles, les modifications du comportement, lesquelles peuvent conduire à des « comportements problèmes ». C’est ce que nous essaierons d’illustrer pendant cette journée avec l’aide d’intervenants spécialistes et la présentation de vignettes cliniques.

Télécharger le programme

Pour en savoir plus et/ou s’inscrire, sur le site du CREAI Bretagne : http://www.creai-bretagne.org/nos-prochaines-journees.html

Le 29 mai prochain à Bordeaux, le CREAI Aquitaine en collaboration avec l’ARS Nouvelle-Aquitaine vous propose une journée sur le thème « Favoriser la participation et le développement du pouvoir d’agir des personnes accompagnées dans le secteur médico-social ».

De nombreux textes de loi et règlementations préconisent de susciter et favoriser la participation des personnes concernées à leur accompagnement dans les secteurs sanitaire, social et médico-social : loi 2002-2 rénovant l’action sociale et médico-sociale, loi 2005-102 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, loi 2009-879 sur la réforme de l’hôpital relative aux patients, à la santé et aux territoires, réponse accompagnée pour tous …

Au cours de cette journée de réflexion et de présentations d’actions innovantes, associant professionnels, usagers et représentants d’usagers, nous aborderons les questions suivantes :

  • De quelle manière les établissements et services médico-sociaux mettent-ils en œuvre véritablement la participation des personnes ?
  • Comment les établissements et services s’appuient effectivement sur les personnes, expertes de leurs besoins et attentes, pour améliorer le service rendu ?
  • Comment la pair-émulation permet d’accompagner concrètement les personnes concernées dans leur parcours de santé ?
  • En quoi l’implication des personnes dans leur parcours développe leur pouvoir d’agir sur leur santé et leur vie quotidienne ?
  • Quelles sont les nouvelles pratiques professionnelles attendues pour renforcer l’autodétermination des usagers des services de santé ?

Cette journée a pour objectifs de présenter des expériences innovantes favorisant le pouvoir d’agir en Nouvelle-Aquitaine menées par des associations d’usagers ou par des structures médico-sociales, ainsi que les initiatives institutionnelles visant à soutenir le développement du pouvoir d’agir des personnes concernées.

Pour en savoir plus : http://www.creai-aquitaine.org/manifestations/a-venir/manifestationsa-venirmanifestationsa-venirmanifestationsa-venirmanifestationsa-venirmanifestationsa-venirmanifestationsa-venirmanifestationsa-venirmanifestationsa-venirmanifestationsa-venirfavoriser/

 

Les partenaires associés à ce colloque : CREAI-ORS Languedoc-Roussillon, ADAGES, Groupe Polyhandicap France, ARS Occitanie, UGECAM, MDPH de l’Aude, Croix-Rouge Française.

 

ERHR Occitanie
CREAI-ORS Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées

L’année est marquée par la publication de deux recommandations qui invitent nos secteurs à pratiquer un meilleur accueil des « comportements problèmes » et à mettre en oeuvre une approche préventive.

Face aux comportements qui nous troublent, aux problèmes rencontrés par les usagers, les équipes et les institutions, le CREAI-ORS LR, en association avec les Equipes Relais Handicaps Rares d’Occitanie, organise une journée régionale avec pour ambition de conforter nos organisations dans une pratique en phase avec les dimensions cliniques, juridiques, éthiques et organisationnelles.