La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées prévoit la scolarisation de tout enfant dans l’école la plus proche de son domicile. En 2018, où en est-on de la scolarisation des élèves avec autisme/TSA? 

Aujourd’hui, le droit commun pose comme principe que la scolarité des élèves avec autisme/TSA se déroule dans l’établissement de référence de l’élève. Par exception, le PPS (projet personnalisé de scolarisation), co-élaboré par la MDPH et l’Education Nationale, peut prévoir des aménagements spécialisés si les besoins de l’élève ne peuvent être satisfaits dans son école de quartier. Un soutien éducatif précoce, adapté et bien structuré, améliore les acquisitions et l’autonomie de l’élève avec autisme/TSA (développement langagier et sociétal). S’il n’existe pas une seule méthode éducative qui vaudrait pour chaque élève avec autisme/TSA ou pour chaque communauté scolaire, des initiatives et des innovations sont aujourd’hui portées par les professionnels pour adapter les démarches pédagogiques, l’environnement scolaire, les stratégies pédagogiques, les programmes académiques…

Autant d’exemples à suivre ou qui peuvent inspirer d’autres adaptations rendant l’environnement scolaire plus inclusif.

En complément d’une présentation par les acteurs impliqués de l’actualité législative et réglementaire des politiques publiques déployées en Nouvelle-Aquitaine dans le champ de l’autisme et de l’inclusion scolaire, le CREAI présentera les dernières données disponibles sur la scolarisation des élèves avec autisme/TSA dans la région.

Cette 8ème journée régionale de l’autisme sera aussi, comme chaque année, une occasion de se nourrir et d’échanger sur ces « innovations pédagogiques » qui se diffusent dans tous les territoires de la Nouvelle Aquitaine en faveur d’une authentique « école inclusive».

En s’inspirant de Daniel Tammet « L’important n’est pas de vivre comme les autres mais parmi les autres »…dans l’école de mon quartier.

Télécharger le programme

Journée régionale organisée par le CREAI grand-Est et l’ARS grand-Est

La stratégie nationale pour l’Autisme au sein des troubles du neurodéveloppement (TND) a été annoncée par le Premier Ministre Edouard PHILIPPE et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, le 6 avril 2018. Cette stratégie fait suite à la concertation lancée le 6 juillet 2017. 344 millions d’euros seront consacrés à la mise en œuvre de cette stratégie nationale.
La mobilisation du Gouvernement est affirmée par la nomination récente de Mme Claire COMPAGNON en qualité de déléguée interministérielle pour coordonner les actions des ministères concernés. 

La stratégie s’articule autour de 5 grands engagements, concrétisés en 20 principales mesures :
• Remettre la science au cœur de la politique publique de l’autisme en dotant la France d’une
recherche d’excellence
• Intervenir le plus précocement possible auprès des enfants
• Rattraper notre retard en matière de scolarisation
• Soutenir la pleine citoyenneté des adultes
• Soutenir les familles et reconnaître leur expertise

Au niveau régional, la concertation préalable a associé un grand nombre d’acteurs sur le territoire national et en région Grand Est : associations de familles et de personnes avec troubles du spectre de l’autisme (TSA), Education Nationale, MDPH, structures sanitaires, médico-sociales, centres  ressources autisme (CRA), acteurs du diagnostic et de l’accompagnement aux différents âges de la vie…
A l’heure où le comité technique régional sur l’autisme et troubles du neuro-développement (CTRA) est en cours d’installation, cette journée a vocation à prolonger les réflexions autour de la mise en œuvre du repérage, du diagnostic et de l’accompagnement des personnes avec TSA en Grand Est, en faveur de leur inclusion à tous les âges de la vie.
A cette fin, acteurs nationaux, régionaux et locaux ; pilotes des politiques publiques, opérateurs et bénéficiaires sont conviés à échanger et débattre sur les orientations de la Stratégie Nationale
pour l’Autisme au sein des troubles du neuro-développement, et les perspectives de sa déclinaison opérationnelle en région Grand Est.

Télécharger le programme