Journée d’Etude Régionale du CREAI Centre, organisée par le groupe régional en protection de l’enfance et ouverte à l’ensemble des professionnels du secteur social et médico-social

Sous l’impulsion des politiques publiques, parfois des personnes elles-mêmes, des logiques financières et à partir de l’évolution des pratiques, le domicile des personnes accompagnées s’est institué progressivement comme l’un des lieux privilégiés des pratiques d’accompagnement.
L’offre de service s’est ainsi diversifiée (Aemo, Aed, Aep, Spad, Sessad, Savs, Samsah, Saad, Ssiad, etc.) mettant en perspective les enjeux de cette pratique singulière, que traduit un vocabulaire spécifique : habitat-habiter, espaces intimes-(semi)public-(semi)privé, territoires, dedans-dehors, frontières, codes interculturels, position des corps, rapports « de force », etc.
Par ailleurs, l’intervention, la rencontre, l’accompagnement, le travail, au domicile, sous-tendent des pratiques spécifiques, construites entre autres sur la base de représentations et induisant des postures singulières.
Il s’agit donc d’appréhender une pluridisciplinarité d’interventions et de rendre davantage lisible ce qui relève de l’intime, du singulier, du « caché », du complexe. Il s’agit également de mettre en relief les avantages et les inconvénients d’une telle approche, entre relation privilégiée, observation fine, déplacement des regards et intrusion, voire contrôle social.
Si l’intervention plénière permettra de problématiser et de conceptualiser cette thématique, les ateliers  interdisciplinaires et pluriprofessionnels organisés l’après-midi mettront en relief les différences et la complémentarité des pratiques.

Télécharger le programme