Arrêté du 3 août 2018 relatif à l’agrément des modifications des statuts et du règlement intérieur de l’Union nationale des associations familiales (JORF n°0183 du 10 août 2018) : voir le texte

Les modifications telles qu’apportées aux statuts et au règlement intérieur de l’union nationale des associations familiales par l’assemblée générale extraordinaire de cette union du 24 juin 2018 sont agréés.

Arrête du 31 juillet 2018 portant approbation de la reconduction de la convention constitutive modifiée du groupement d’intérêt public « Enfance en danger » (JORF n°0183 du 10 août 2018) : voir le texte

La reconduction de la convention constitutive modifiée du groupement d’intérêt public « Enfance en danger » chargé du service national d’accueil téléphonique pour l’enfance en danger et de l’Observatoire national de la protection de l’enfance est approuvée.
Le directeur général de la cohésion sociale et la directrice générale du budget sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Arrêté du 23 juillet 2018 fixant le montant du financement exceptionnel de l’Etat pour la prise en charge des mineurs non accompagnés confiés à l’aide sociale à l’enfance sur décision de justice et pris en charge au 31 décembre 2017 (JORF n°0179 du 5 août 2018) : voir le texte

Conformément aux engagements pris dans les courriers susvisés, les départements ayant accueilli un nombre supplémentaire de mineurs non accompagnés (MNA) au 31 décembre 2017 par rapport au 31 décembre 2016 se voient attribuer un financement exceptionnel de l’Etat.
Le montant de ce financement est fixé à hauteur de 12 000 € par jeune supplémentaire pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (ASE) au 31 décembre 2017 par rapport au 31 décembre 2016.
La dotation attribuée à chaque département est calculée à partir des informations transmises par le département au ministère de la justice prévues à l’article R. 221-14 susvisé, concernant le nombre de MNA pris en charge sur décision de justice au 31 décembre 2016 et au 31 décembre 2017.
Les dotations de chaque département figurent dans le tableau annexé au présent arrêté.

Décret n° 2018-688 du 1er août 2018 portant création de l’Observatoire national du suicide (JORF n°0177 du 3 août 2018) : voir le texte

Le présent décret crée l’Observatoire national du suicide, en définit les missions et la composition.
Cet Observatoire se situe dans la continuité de la dynamique impulsée par l’Observatoire créé par décret le 9 septembre 2013 pour une durée de quatre ans. Il résulte du besoin des pouvoirs publics de disposer d’un instrument de connaissance et d’aide à la décision, pluridisciplinaire et indépendant, dans le champ de la prévention du suicide.

Arrêté du 20 juillet 2018 fixant pour l’année 2018 les conditions d’utilisation, l’affectation et le montant des crédits 2017 au titre du IV de l’article L. 14-10-5 du code de l’action sociale et des familles reportés sur l’exercice 2018 pour le financement, d’actions de formation et tutorat dans le cadre des groupements mentionnés à l’article L. 1253-1 du code du travail, d’actions spécifiques de formation dans les établissements et services médico-sociaux mentionnés à l’article L. 314-3-1 du code de l’action sociale et des familles et d’actions de soutien à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour les mêmes établissements et services (JORF n°0175 du 1 août 2018) : voir le texte

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie verse une contribution aux organismes paritaires collecteurs agréés par l’Etat des établissements et services médico-sociaux afin d’assurer la mise en œuvre d’actions de formation et de tutorat dans le cadre des groupements mentionnés à l’article L. 1253-1 du code du travail, d’actions spécifiques de formation de personnels des établissements et services médico-sociaux mentionnés à l’article L. 314-3-1 du code de l’action sociale et des familles, d’actions de soutien à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour les mêmes établissements et services. Cette contribution est financée par les crédits mentionnés au b de l’article L. 14-10-9 du code de l’action sociale et des familles.
Pour l’année 2018, le montant de la contribution prévue au premier article du présent arrêté s’élève à 2 362 040 €.
Le montant de la contribution prévue au deuxième article du présent arrêté est réparti entre les organismes paritaires collecteurs agréés par l’Etat des établissements et services médico-sociaux et le Centre national de la fonction publique territoriale comme suit :
UNIFAF : contribution de 362 040 € en faveur des établissements et services médico-sociaux relevant du secteur privé non lucratif, dont 112 040 € pour le financement d’actions spécifiques de formation ;
UNIFORMATION : contribution de 2 000 000 € en faveur des services médico-sociaux relevant du secteur privé non lucratif.

Décret n° 2018-666 du 27 juillet 2018 modifiant le décret n° 2014-724 du 27 juin 2014 relatif aux conditions de recrutement et d’emploi des accompagnants des élèves en situation de handicap (JORF n°0173 du 29 juillet 2018) : voir le texte

Le décret élargit le vivier de recrutement des accompagnants d’élève en situation de handicap en assouplissant les conditions de recrutement. Il fixe par ailleurs à 60 heures la durée minimale de formation d’adaptation à l’emploi.

Arrêté du 20 juillet 2018 portant nomination des membres du Conseil national des troubles du spectre autistique et des troubles du neuro-développement (JORF n°0166 du 21 juillet 2018) : voir le texte

Le Conseil national des troubles du spectre autistique et des troubles du neuro-développement est composé de :
1° Douze représentants des associations de familles et d’usagers ;
2° Six représentants de l’Etat et des collectivités territoriales ;
3° Neuf professionnels et scientifiques ;
4° Huit personnalités qualifiées.

Ÿ- Arrêté du 29 juin 2018 portant modification de l’arrêté du 6 novembre 2012 fixant la liste des associations ou organismes représentés au Conseil national consultatif des personnes handicapées (JORF n°0166 du 21 juillet 2018) : voir le texte

A sa demande, la dénomination de l’organisme ci-dessous, membre du Conseil national consultatif au titre du 4° de l’article D. 146-1 du code de l’action sociale et des familles, est modifiée comme suit :
« APF France Handicap » se substitue à la structure dénommée : « Association des paralysés de France (APF) ».
Le secrétaire général du comité interministériel du handicap est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Ÿ- Arrêté du 29 juin 2018 portant nomination des membres du Conseil national consultatif des personnes handicapées (JORF n°0166 du 21 juillet 2018) : voir le texte

Par arrêté de la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées en date du 29 juin 2018, est nommée membre du Conseil national consultatif des personnes handicapées, au titre du 2° de l’article D. 146-1 du code de l’action sociale et des familles

– Déclaration sur la nécessaire garantie par les pouvoirs publics des droits des personnes en situation de handicap (JORF n°0161 du 14 juillet 2018) : voir le texte

Assemblée plénière du 3 juillet 2018 – Adoption à l’unanimité
Dans sa mission de veille de l’actualité législative, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, instance nationale de protection des droits de l’Homme, attire l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité de respecter les engagements internationaux souscrits par la France à l’égard des personnes en situation de handicap. A cet égard, elle rappelle que la France doit prochainement faire l’objet de l’examen par le Comité des Nations unies des droits des personnes handicapées, qui se prononcera sur la conformité de ses politiques à la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées. Cet examen interviendra alors que, lors de sa visite, à l’automne dernier, la Rapporteure spéciale sur les droits des personnes handicapées s’est alarmée du choix français d’aborder la situation des personnes handicapées sous l’angle de l’assistanat et du soin et non des droits fondamentaux.

Instruction n°DGCS/3B/CNSA/2018/184 du 8 juin 2018 relative à la répartition d’une partie de la contribution de la CNSA au financement des ARS pour le financement de l’expérimentation de projets d’habitat inclusif pour personnes handicapées : voir le texte

La présente instruction précise les modalités de répartition d’une partie des crédits délégués par la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) aux agences régionales de santé (ARS) pour le financement de l’expérimentation de projets d’habitat inclusif pour personnes handicapées décidé dans le cadre du Comité Interministériel du Handicap (CIH) du 2 décembre 2016.