Prise en compte de la parole des jeunes en situation de précarité dans l’évaluation et l’évolution de l’offre de service qui leur est proposée dans le cadre des politiques publiques en direction de la jeunesse, sur trois territoires du Limousin

Une étude a été conduite par le CREAI Limousin et le cabinet ARESS en 2009 auprès des jeunes limousins de 16 à 25 ans, qui ressentent des difficultés à investir de sens et à intégrer les parcours d’insertion qui leur sont proposés dans le cadre des politiques publiques.

A partir de l’expérience de ces jeunes, de leur prise de parole, et de leur témoignage recueilli dans l’étude sur la qualification des freins à la prise d’autonomie, il s’agit d’interroger les réponses publiques, les dispositifs, les pratiques professionnelles des agents chargés d’accompagner ces jeunes (Missions locales).

Thème : de la citoyenneté et de l’accès aux droits, l’accès à la parole et à sa prise en compte, l’adéquation des dispositifs aux attentes des jeunes.

L’enjeu est de restituer du pouvoir social aux jeunes (empowerment) par la prise en compte de leur parole.

Télécharger l’étude

 

Depuis quelques années, aussi bien dans les politiques publiques que dans les institutions et associations, émerge une interrogation sur la question de l’avancée en âge de la population sans domicile en errance et/ou accueillie sur les dispositifs d’accueil, d’hébergement d’urgence et temporaire.

La population « sans domicile vieillissante » est peu à peu définie dans quelques départements en tant que « public prioritaire » ou « population spécifique » par les Schémas d’Accueils, d’Hébergement et d’Insertion et les Plans Départementaux d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées, tel est le cas du département girondin.

Ainsi, « l’amélioration de la qualité de la prise en charge des populations spécifiques » est définie comme « un des enjeux majeurs » dans le cadre du Schéma Départemental d’Accueil, d’Hébergement et d’Insertion de Gironde.

L’étude a permis la réalisation d’un état des lieux de la situation actuelle des personnes concernées sur le département de la Gironde, a produit une analyse des besoins de cette population spécifique et de ceux des acteurs intervenant auprès de celle-ci, et a formulé des pistes d’actions et de réflexions « en termes d’habitat dit « adapté ou spécifique » », permettant, à terme, d’aller vers une adaptation de l’offre actuelle par le développement de réponses adéquates.

 

Télécharger l’étude