Réduire la souffrance psychique des populations en situation de précarité

Le CREAI-ORS Occitanie a réalisé une bibliographie sélective intitulée « Réduire la souffrance psychique des populations en situation de précarité »

Cette bibliographie propose une sélection de références sur la souffrance psychique des populations en situation de précarité. Elle commence par présenter des données de cadrage sur le sujet avant d’indiquer les politiques publiques et recommandations en vigueur. Elle termine avec des exemples de prises en charge et des initiatives de terrain.

Prévenir les conduites addictives chez les publics précaires

Le CREAI-ORS Occitanie a réalisé une bibliographie sélective intitulée « Prévenir les conduites addictives chez les publics précaires »

Les conduites addictives interrogent des notions de dangerosité des comportements, de risques acceptables par chacun, de libertés individuelles, d’impacts causés par les usages de tiers, de coûts pour la société, ou encore de responsabilités des pouvoirs publics. Les représentations sociales liées aux drogues sont liées aux profils des consommateurs de produits psychoactifs qui leur sont associés. Les populations d’usagers les plus visibles dans l’espace public des grandes villes et les plus exposées dans les médias sont des usagers qui se situent généralement dans un rapport de dépendance au produit et sont confrontés à la précarité sociale et contribuent à façonner les représentations de la population sous l’angle de la stigmatisation. Mais depuis quelques années, la consommation de cocaïne est valorisée quand elle est consommée par de jeunes adultes insérés, voire issus de la jet set. Au-delà de ces représentations, les études récentes montrent que les déterminants sociaux s’avèrent particulièrement importants dans la transition de l’expérimentation à l’usage problématique des produits psychoactifs et leurs usages participent des inégalités sociales de santé. Les inégalités sociales vis-à-vis des conduites addictives sont multifactorielles. Elles peuvent être expliquées par la « sélection par la santé », c’est-à-dire que des conduites addictives peuvent avoir un effet négatif sur la trajectoire sociale des personnes et par la « causalité sociale », c’est-à-dire que des conditions de vie ou de travail défavorables peuvent induire ou aggraver des comportements néfastes pour la santé. Cette bibliographie propose une sélection de références sur le rôle du milieu social dans l’usage des substances psychoactives. Elle commence par fournir des ressources sur les addictions et ses usages, sur la précarité et les profils des consommateurs, puis s’intéresse aux plans, programmes et actions mis en œuvre pour prévenir les conduites addictives chez les publics précaires.

L’apport de la pleine conscience en promotion pour la santé

Le CREAI-ORS Occitanie a réalisé une bibliographie sélective intitulée « L’apport de la pleine conscience en promotion pour la santé »

L’expérimentation de la pleine conscience, ou Mindfulness en anglais, se réfère à la capacité de porter attention à ses pensées, émotions, sensations corporelles ou à son environnement, sans jugement, à chaque instant. Comme toute capacité, elle est le fruit d’un entrainement encadré, permettant de cultiver une qualité de relation à soi et aux autres, de façon bienveillante, afin de répondre de la façon la plus appropriée possible, plutôt qu’à réagir d’une façon automatique aux évènements de la vie. De nombreuses études scientifiques ont démontré l’efficacité des interventions basées sur la pleine conscience, tant sur la santé mentale que physique, ou encore sur la santé sociale, les comportements prosociaux et le fonctionnement cognitif, les comportements au travail, et ce à tous les âges de la vie, de la préparation à la naissance au bien vieillir. Les interventions basées sur la pleine conscience sont indiquées dans des situations de stress, de détresse psychologique, et d’autres troubles psychiques, ainsi que dans le cadre de problématiques de santé physique comme la douleur chronique ou la prise en charge du cancer. Elles ont également leur place pour promouvoir un état de bien-être, développer l’intelligence émotionnelle ou en prévention des troubles psychiques, chez les enfants, les jeunes adultes, les adultes et les personnes âgées. Cependant, bien qu’indiquées dans un large panel de situations, ces interventions sont encore méconnues en France dans le domaine des politiques de santé publique. Elles suscitent de nombreuses interrogations quant à leur validité scientifique ou font l’objet de fausses représentations. Cette bibliographie commence par présenter les données générales sur la pleine conscience avant de fournir des ressources sur ses bénéfices sur la santé. Elle valorise ensuite des actions mises en place sur le terrain.

Littératie en santé

Le CREAI-ORS Occitanie a réalisé une bibliographie sélective intitulée « Littératie en santé »

Résumé

La littératie est un concept issu du monde anglo-saxon qui prend de plus en plus d’importance en francophonie. Une synthèse des définitions et de ses usages a permis d’enrichir ce concept initialement limité aux compétences en lecture et en écriture. La littératie en santé est définie comme « la capacité d’une personne, d’un milieu et d’une communauté à comprendre et à communiquer de l’information par le langage sur différents supports pour participer activement à la société dans différents contextes ». Elle permet d’émettre des jugements et de prendre des décisions dans la vie quotidienne pour améliorer sa santé et sa qualité de vie. La littératie en santé est un important prédicteur de la santé et de l’efficacité avec laquelle on fait usage des soins de santé. Les personnes ayant un faible niveau de littératie en santé peuvent moins bien comprendre et appliquer des messages touchant à la santé. Elles savent moins bien quand elles peuvent elles-mêmes résoudre un problème, fréquentent plus souvent les cabinets de médecins généralistes et les services d’urgence et ont plus de mal à respecter une thérapie. Cette bibliographie propose une sélection de références sur la littératie en santé. Elle commence par fournir des données de cadrage, puis propose des guides méthodologiques et des outils pratiques permettant une communication inclusive et empathique. Elle conclut en présentant des exemples de mises en pratique pour améliorer le niveau de littératie en santé de la population.