L’ARS Guyane a souhaité évaluer précisément et par unités géographiques : 

-l’offre détaillée en établissement et services médicosociaux à destination des personnes âgées sur le territoire 

-la clientèle accueillie et son adéquation avec l’agrément 

-l’ampleur des listes d’attentes 

  • Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) 
  • Résidences Autonomie (dénommées Logements-Foyers jusqu’en 2015) 
  • Centres d’accueil de jour pour personnes âgées 
  • USLD 
  • Les structures de type Habitat partagé ou inclusif à destination de personnes âgées. 

Les catégories de structures entrant dans le champ de cette étude sont : 

Le SPASAD de Guyane a été ajouté a posteriori. Le champ n’inclut pas les structures proprement sanitaires, comme les SSR par exemple. L’ARS a aussi souhaité disposer d’informations sur les soins palliatifs.

Téléchargez l’étude !

En 2022, une première évaluation réalisée au sein de l’ARS Guyane établissait qu’au moins 250 professionnels du secteur médico-social manquaient aux ESMS de Guyane pour fonctionner avec l’ensemble de leur effectif. La même année, l’étude du CREAI sur l’Offre et les besoins des ESMS a confirmé ces nombreux manques de personnels, sans les chiffrer.

Cette note a pour objectif de repérer :
– les postes vacants dans les ESMS pour personnes en situation de handicap, personnes âgées et en difficultés spécifiques, par catégories de poste
– les formations déjà engagées et les besoins en formation pour permettre la montée en compétence du personnel.

Téléchargez l’étude !

 

L’Agence Régionale de Santé de Guyane a souhaité évaluer :

– l’offre détaillée en établissement et services médicosociaux à destination des personnes en situation de handicap sur le territoire ;
– la population accueillie et son adéquation avec l’agrément ;
– l’ampleur des listes d’attente.

C’est dans ce contexte que l’ARS a sollicité le Creai Guyane pour réaliser cette étude.

Téléchargez l’étude !

Selon la source, entre 1400 et 1900 orientations prononcées par la MDPH de Guyane n’auraient pas abouti à un accueil ou un accompagnement en ESMS.
Les taux d’allocataires de prestations liées au handicap est très inférieur à la moyenne nationale et dans les DROM (AAH, AEEH, PCH).
Le nombre d’enfants en situation en double vulnérabilité (ASE + MDPH) est également très inférieur aux dernières données nationales de la DREES
Dans certains territoires guyanais, l’absence ou la rareté de capacité de diagnostic et d’offre médico-sociale ne permet pas de rendre visible les besoins de ces territoires (notamment à l’Est et à l’Ouest).
Par ailleurs, la faible appropriation du système d’information Via Trajectoire par les ESMS, freine l’accès à des données actualisées et fiables des besoins et du suivi des orientations.

Téléchargez l’étude !