NOUS

CONNAITRE

La Fédération des CREAI

L'ANCREAI et les CREAI mettent à disposition leurs compétences

  • d'observation
  • d'aide à la planification
  • de conseil technique
  • d’animation
  • de repérage des besoins
  • d’accompagnement au changement

 

 

 

Actualité

Les dernières études

Amélioration de la connaissance des besoins et de l’offre médico-sociale dans les Alpes-Maritimes- Cette étude a pour objectif de décrire l’offre en établissements et services médico-sociaux (ESMS) médicalisés à destination des adultes en situation de handicap dans les Alpes-Maritimes. En parallèle, elle repère…
Les CMPP en Nouvelle Aquitaine : Activités et Public accompagné- En 2016, les CMPP de Nouvelle-Aquitaine ont accompagné autour de 18 000 enfants et adolescents. Ce dispositif est ancien, 90% des CMMP sont ouverts depuis 40 ans ou plus, mais très…
Enquête sur les centres d’accueil familial spécialisé (CAFS) en Pays de la Loire- Les Centres d’Accueil Familial Spécialisé (CAFS) sont des structures d’accueil d’enfants ou adolescents en situation de handicap qui ont pour objectifs de mettre à la disposition de ces derniers un…

L'Agenda des CREAI

Journée d’étude « Travailler avec une personne atteinte de handicap psychique » » – 3 juin 2019 – Orléans- Le CREAI organise une journée régionale d'étude  intitulée « Accompagner les tout-petits à besoins spécifiques et leurs familles : prévention, dépistage, diagnostic et intervention précoces ». Cette journée faite suite…
Conférence-Débat : Comment penser l’inclusion ?  29 mai 2019 – Dijon- Comment penser l'inclusion ?  Regards croisés France - Suède, par Eve GARDIEN Maître de Conférences, Département de Sociologie Université de Rennes 2 Eve GARDIEN viendra nous éclairer et échanger avec…
Le médicament en ESMS, expériences et pratiques du quotidien – 23 mai 2019 – Carcassonne- Le CREAI-Occitanie et 3 maisons d’accueil spécialisées, membre d’un groupement de coopération pharmaceutique (GCS Pharmacoopé) proposent de consacrer une journée régionale d’étude et de formation sur le médicament dans le…

< 2018 >
Novembre
  • 12
    12.Novembre.Lundi

    Toute la journée
    12-11-2018-14-11-2018

    Les prochaines journées nationales de formation des professionnels des SESSAD se tiendront du 12 au 14 novembre 2018 à Nantes.

    Elles auront pour titre:

    Au cœur des transformations. Quelles contributions aux réponses territoriales dans une logique de parcours ?

    Elles seront réalisées par l’ANCREAI, en collaboration avec les CREAI de Bretagne et des Pays de la Loire. Un comité de préparation composé de professionnels de ces 2 régions élabore le programme de ces journées.

    Le programme est disponible (plénières et argumentaires des ateliers).

    Télécharger le programme

    INSCRIPTIONS EN LIGNE : http://www.sessad2018.org/
    POUR TOUS RENSEIGNEMENTS
    CREAI Bretagne : Tél : 02 99 38 04 14
    e-mail : accueil@creai-bretagne.org

    Tarifs:

    • 430 € par personne pour une inscription avant le 12 octobre 2018

    • 500 € par personne pour une inscription à partir du 12 octobre 2018

    Les Actes des journées SESSAD 2016 à Montpellier ont été adressés aux participants de ces journées.

    Pour commander ces Actes en version papier, sur le site des cahiers de l’Actif, suivez le lien: https://www.actif-online.com/publications/les-cahiers-de-lactif/le-dernier-numero/entre-singularites-et-normalisation-actes-des-12emes-journees-nationales-des-sessad.html

  • 20
    20.Novembre.Mardi

    Toute la journée
    20-11-2018

    Journée d’Etude Régionale du CREAI Centre, organisée par le groupe régional en protection de l’enfance et ouverte à l’ensemble des professionnels du secteur social et médico-social

    Sous l’impulsion des politiques publiques, parfois des personnes elles-mêmes, des logiques financières et à partir de l’évolution des pratiques, le domicile des personnes accompagnées s’est institué progressivement comme l’un des lieux privilégiés des pratiques d’accompagnement.
    L’offre de service s’est ainsi diversifiée (Aemo, Aed, Aep, Spad, Sessad, Savs, Samsah, Saad, Ssiad, etc.) mettant en perspective les enjeux de cette pratique singulière, que traduit un vocabulaire spécifique : habitat-habiter, espaces intimes-(semi)public-(semi)privé, territoires, dedans-dehors, frontières, codes interculturels, position des corps, rapports « de force », etc.
    Par ailleurs, l’intervention, la rencontre, l’accompagnement, le travail, au domicile, sous-tendent des pratiques spécifiques, construites entre autres sur la base de représentations et induisant des postures singulières.
    Il s’agit donc d’appréhender une pluridisciplinarité d’interventions et de rendre davantage lisible ce qui relève de l’intime, du singulier, du « caché », du complexe. Il s’agit également de mettre en relief les avantages et les inconvénients d’une telle approche, entre relation privilégiée, observation fine, déplacement des regards et intrusion, voire contrôle social.
    Si l’intervention plénière permettra de problématiser et de conceptualiser cette thématique, les ateliers  interdisciplinaires et pluriprofessionnels organisés l’après-midi mettront en relief les différences et la complémentarité des pratiques.

    Télécharger le programme

  • 22
    22.Novembre.Jeudi

    Toute la journée
    22-11-2018-23-11-2018

    Nous avons tant à nous dire !
    Paroles de l’enfant, paroles à l’enfant, entendons-nous !

    Bien avant sa naissance les futurs parents parlent au bébé avec tendresse, ils parlent de lui à leur entourage, aux professionnels partageant la préoccupation de son développement. Voilà que la préoccupation devient inquiétude et que l’annonce vient objectiver une différence. Comment exprimer l’indicible ?

    Le bébé s’exprime bien avant le langage par le regard, les mimiques, les cris… Comment décrypter ces expressions fugaces complexes ? Il n’est pas facile de parler au bébé, au petit enfant quand les paroles des médecins, des professionnels de la petite enfance viennent en écho perturber la spontanéité des parents. Et quand l’enfant grandit, au sein de sa famille, dans son environnement social, scolaire, ses copains et les professionnels, qu’entendons-nous de ce qu’il exprime, manifeste? Que dit-il des contraintes qui lui sont imposées au quotidien ? Qu’entend-il ? à son sujet ? Parle-t-on de lui ou de sa différence ? De son handicap ? 

    Ecouter, entendre, comprendre et prendre en compte la parole de l’enfant, une impérieuse nécessité sur le chemin du développement, à tout âge. Répondre à ses questions sur la différence, entendre sa souffrance et parler vrai, trouver les mots justes.
    Parents et professionnels ne sont pas toujours en phase et l’enfant le ressent.  Jusqu’à quel point les parents sont-ils entendus ? Se sentent-ils autorisés à dire leurs doutes, leurs désaccords, leurs inquiétudes ? Et pour nous, professionnels, quel chemin nous reste-t-il à parcourir ? Enfants, parents et professionnels vivent la nécessité que circule une parole compréhensible, une parole juste, bienveillante, porteuse d’humanité.

    C’est à ces échanges authentiques, centrés sur l’émergence de la parole de l’enfant, sur l’écoute et la compréhension de cette parole et de celle de ses parents que nous invitent les organisateurs de ces journées de l’ANECAMSP. 

    Nous avons tant à nous dire !

    Télécharger le programme

    Télécharger le bulletin d’inscription

  • 30
    30.Novembre.Vendredi

    Toute la journée
    30-11-2018

    Journée régionale organisée par le CREAI Grand-Est, la CNSA, l’ARS Grand Est et Handicap Services Alister

    Le virage inclusif qu’entendent promouvoir les politiques publiques concernant le champ de la santé prévoit une évolution de l’offre médico-sociale et sanitaire. Dès 2016, la conférence nationale du Handicap a notamment développé un volet relatif à l’Habitat Inclusif. Ces orientations laissent une importante marge de manœuvre aux porteurs de projet. Dès lors, selon quelles modalités concrètes sont mis en œuvre les nouveaux dispositifs qui visent à permettre aux personnes handicapées de mieux vivre leur autonomie ? Comment ces dernières peuvent-elles choisir leur habitat, bénéficier de services liés au logement, dans un cadre adapté et sécurisé ? Comment les financeurs et les offreurs en santé garantissent-ils la qualité et la visibilité du service rendu dans l’actuel mouvement de diversification des modes d’accompagnement des personnes en situation de handicap ?

    Cette rencontre vient également marquer la fin du processus évaluatif du Service d’Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) géré par Handicap Services Alister dans le département du Haut-Rhin. Ce service innovant, inspiré des Ecoles pour la Vie Autonome (EVA) gérées respectivement par l’Institut du Mai (Chinon) et l’OHS (Vandœuvrelès-Nancy) a pour finalité de favoriser la vie en milieu ordinaire pour des personnes lourdement dépendantes. Les avantages recherchés sont, pour les personnes bénéficiaires, le maintien ou le retour dans le logement conformément à leur projet de vie et, pour les financeurs et les gestionnaires, l’allègement des listes d’attente dans les ESMS.

    Au final, la journée vise à questionner, dans la diversité des modèles qui se développent sur le territoire national, la promotion de l’autonomie des personnes en situation de handicap dans et par l’habitat.

    Télécharger le programme

HAUT