Nous le constatons aujourd’hui en Bretagne comme à l’échelle nationale, les SIAO sont pluriels. Les fonctionnements choisis reflètent une grande hétérogénéité des territoires et leurs spécificités. Une année après la sortie des textes de référence sur le SIAO, nous proposons de faire un état des lieux des organisations départementales des SIAO et d’identifier les premiers impacts de l’introduction de ces nouveaux dispositifs sur les départements bretons et un accompagnement des SIAO dans la mise en œuvre de leur mission «observation».
L’ensemble de la démarche aura pour objectif de favoriser l’échange de bonnes pratiques entre les SIAO au niveau régional. Ce travail se fera aussi en lien avec les travaux de recueil de pratiques «SIAO : repères et pratiques» conduits au niveau national par la FNARS et la Croix-Rouge.
Au sein de chaque département, une harmonisation des pratiques entre les différents acteurs se met en place via le SIAO du département, des protocoles, des règles se définissent sur chaque département. Il serait intéressant de pouvoir favoriser l’échange de bonnes pratiques à l’échelle régionale des 4 SIAO.
Les 4 SIAO ont pour mission « la mise en place d’observatoires locaux, nécessaires pour ajuster au fil du temps l’offre aux besoins » Il serait intéressant de pouvoir proposer une lecture et une analyse régionale des situations rencontrées par les SIAO à l’échelle régionale, comme outil de pilotage.

Cette étude a été réalisée avec la FNARS Bretagne.

Télécharger l’étude

 

Convaincue qu’il y a un enjeu majeur dans la lutte contre la précarité énergétique à travailler à partir de l’entrée « santé », la fondation Abbé Pierre a commandé un projet d’étude sur cette thématique au CREAI-ORS Languedoc-Roussillon et à GEFOSAT. Cette étude, pilote sur le territoire français, vise à décrire les effets de la précarité énergétique sur la santé.

Télécharger l’étude

Télécharger la synthèse

 

 

Cette étude a été conduite conjointement par le CREAI Centre et l’ORS Centre.

la DRJSCS du Centre souhaitait disposer d’une connaissance plus fine des publics actuellement hébergés dans les structures d’hébergement.

Les objectifs de cette étude sont de mieux connaître les publics accueillis au sein des structures d’hébergement de la région Centre, d’appréhender les parcours individuels dans le logement et de déterminer les freins et les limites de l’accès au logement ordinaire par ces publics.

Deux grands axes d’analyse ont été définis :

  • Mieux connaître les caractéristiques des personnes accueillies. Ce premier axe a pour objectif de dresser une photographie de la population présente dans les structures d’hébergement un jour donné : caractéristiques socio-démographiques, modalités d’accueil, parcours scolaire, situation par rapport à l’emploi, ressources.
  • Le second axe porte sur le parcours d’hébergement et de logement des usagers : raisons de l’arrivée en CHRS, différents modes d’hébergement et de logement connus, raisons de la perte d’un logement, difficultés rencontrées lors de l’accès à un logement ordinaire, le cas échéant.

La plus-value de cette étude est d’avoir recueilli les informations non pas de façon globalisée par établissement mais par usager. Le questionnement par individu permet d’appréhender la question de l’accès au logement en termes de parcours individuels et de pouvoir mettre en évidence les expériences antérieures des usagers dans les dispositifs d’hébergement et de logement, les ruptures vécues dans les parcours des personnes accueillies. Ce type d’enquête permet de fournir des résultats jusqu’alors inexistants au niveau régional.

Télécharger l’étude

La DRJSCS de la région PACA a souhaité voir réaliser une exploitation de l’enquête « ES 2008 difficulté sociale » au niveau régional des structures d’hébergement pour adultes et familles en difficulté sociale. L’analyse commandée par la Direction Régionale est centrée, à sa demande, sur l’identification des publics au regard des différents types de centres, en détaillant la durée des séjours et les âges des résidents, les motifs de sortie, et l’accès au logement lors de ces sorties. Un focus sur les 18-24 ans a été demandé, ainsi qu’un second sur les personnes demandeuses d’asile, déboutées ou réfugiées statutaires. Des données genrées ont été produites.

Télécharger l’étude

Télécharger la synthèse

 

Prise en compte de la parole des jeunes en situation de précarité dans l’évaluation et l’évolution de l’offre de service qui leur est proposée dans le cadre des politiques publiques en direction de la jeunesse, sur trois territoires du Limousin

Une étude a été conduite par le CREAI Limousin et le cabinet ARESS en 2009 auprès des jeunes limousins de 16 à 25 ans, qui ressentent des difficultés à investir de sens et à intégrer les parcours d’insertion qui leur sont proposés dans le cadre des politiques publiques.

A partir de l’expérience de ces jeunes, de leur prise de parole, et de leur témoignage recueilli dans l’étude sur la qualification des freins à la prise d’autonomie, il s’agit d’interroger les réponses publiques, les dispositifs, les pratiques professionnelles des agents chargés d’accompagner ces jeunes (Missions locales).

Thème : de la citoyenneté et de l’accès aux droits, l’accès à la parole et à sa prise en compte, l’adéquation des dispositifs aux attentes des jeunes.

L’enjeu est de restituer du pouvoir social aux jeunes (empowerment) par la prise en compte de leur parole.

Télécharger l’étude

 

Depuis quelques années, aussi bien dans les politiques publiques que dans les institutions et associations, émerge une interrogation sur la question de l’avancée en âge de la population sans domicile en errance et/ou accueillie sur les dispositifs d’accueil, d’hébergement d’urgence et temporaire.

La population « sans domicile vieillissante » est peu à peu définie dans quelques départements en tant que « public prioritaire » ou « population spécifique » par les Schémas d’Accueils, d’Hébergement et d’Insertion et les Plans Départementaux d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées, tel est le cas du département girondin.

Ainsi, « l’amélioration de la qualité de la prise en charge des populations spécifiques » est définie comme « un des enjeux majeurs » dans le cadre du Schéma Départemental d’Accueil, d’Hébergement et d’Insertion de Gironde.

L’étude a permis la réalisation d’un état des lieux de la situation actuelle des personnes concernées sur le département de la Gironde, a produit une analyse des besoins de cette population spécifique et de ceux des acteurs intervenant auprès de celle-ci, et a formulé des pistes d’actions et de réflexions « en termes d’habitat dit « adapté ou spécifique » », permettant, à terme, d’aller vers une adaptation de l’offre actuelle par le développement de réponses adéquates.

 

Télécharger l’étude