27 mai 2016. Les ASH publient un article sur l’organisation du réseau des CREAI pour se mettre en cohérence avec la nouvelle carte des régions.

Accéder à l’article

 

A l’occasion du colloque pour les 60 ans des ASH le 12 novembre 2015, le Trophée des lecteurs des ASHa été remis à Jean-Yves Barreyre, directeur du CEDIAS – Musée Social et du CREAI Ile de France, vice président du Conseil scientifique de la CNSA, comme « l’un des plus fins experts des politiques sociales et médico-sociales ».

C’est un motif de fierté pour le réseau des CREAI, dont il est le secrétaire général.

Accéder au portrait de Jean-Yves Barreyre par les ASH

 

L’ARS et les quatre Conseils Généraux de Franche-Comté ont souhaité en 2014 se doter d’un outil commun de connaissance et d’analyse territoriale des besoins des personnes handicapées. L’objectif visé est de mutualiser « en temps réel » des données fiabilisées entre les Conseils Généraux, les MDPH, l’ARS, les ESMS et l’Education Nationale, sous forme d’un système d’informations partagé. Ce souhait s’inscrit d’ailleurs dans l’un des axes du SROMS de cette région : « le développement et la fiabilisation des connaissances de la situation des personnes handicapées, population particulièrement importante, a été jugé comme prioritaire ».

La commande passée au CREAI portait sur l’accompagnement à la mise en place des conditions préalables à l’élaboration et à la mise en oeuvre de cet outil à partir d’un travail centré sur les listes d’attente afin de :

  • Connaître en « temps réel » la liste des personnes handicapées (enfants et adultes) en attente d’une place/d’un accompagnement par un ESMS, les places qui se libèrent dans les structures et les demandes d’admission adressées à celles-ci ;
  • Disposer d’éléments d’information utiles sur la situation actuelle des personnes en attente, dans une fonction d’observation des besoins non satisfaits. Il s’agit notamment d’identifier les solutions par défaut, les personnes sans solution, celles inscrites sur plusieurs listes et de repérer les besoins par type de déficience, par type de structure et par territoire (y compris infra-départementaux).

Pour mener ce travail (de septembre 2013 à septembre 2014), le CREAI a procédé en deux temps : une analyse du fonctionnement des 4 MDPH de la région a d’abord été menée21, suivie par un appui méthodologique22 auprès d’un groupe de travail composé des principaux acteurs concernés de la région.

Dans son article publié dans le Bulletin du CREAI Bourgogne / Délégation Franche-Comté, Isabelle Gérardin, conseillère technique, replace ce travail du CREAI dans le contexte national de pratiques d’observations dispersées empêchant une lecture et une analyse croisée des besoins, et les travaux nationaux actuels (suite aux rapport Vachey/Jeannet et Piveteau), afin d’organiser une meilleure adéquation des réponses aux besoins pour diminuer et si possible mettre fin aux ruptures de parcours

Accéder à l’article

Les Actualités sociales hebdomadaires publient un article sur les missions confortées des CREAI, à la suite de la publication du cahier des charges des CREAI, en avril 2015.

Accéder à l’article (pour les abonnés aux ASH)