Les acteurs du secteur médico-social et de l’Education nationale ont réaffirmé leur volonté de renforcer la scolarisation des enfants polyhandicapés. Grâce à un travail partenarial régional mené en juin 2021, les professionnels ont proposé des leviers favorisant la scolarisation de ce public. Le CREAI Auvergne-Rhône-Alpes a conduit ce travail à la demande conjointe de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes et de la région académique de l’Education nationale.

Vers une communauté de pratiques dans le champ des TND

En réponse à la diversité et à la complexité des situations, Start propose un modèle intégratif de formation décloisonnée, englobant tous les TND, sans nier leur spécificité,
dans le but de :
• Mettre à jour et décloisonner les savoirs sur les TND
• Améliorer et soutenir la transformation des pratiques professionnelles de l’accompagnement et du soin, des enfants et adultes, présentant des TND
• Impulser de nouveaux modes de coopération, en territoires.
Et contribuer ainsi à rendre le système plus répondant aux besoins des personnes, plus équitable aussi tout en renforçant la précocité et la pertinence des interventions.

Pour comprendre ce que sont les TND :

Pour en savoir plus sur les formations :

START rejoint l’Ancreai et le réseau des Creai, pour en savoir plus :


START est un projet multi-partenarial, financé avec le concours de la CNSA, des OPCO et des ARS.

Ce dispositif a été porté dans sa conception et son expérimentation par la filière de santé DéfiScience, l’Alliance Maladies Rares, l’Anecamsp, le Collectif DI, la Fehap, Nexem et l’Unapei, porté aujourd’hui dans la mise en oeuvre de son déploiement national par l’ANCREAI et le réseau des CREAI. Ce projet, évalué et modélisé, tient compte des dispositifs existants et des politiques publiques dans le champ du handicap. Parce qu’il est en phase avec les réformes visant à reconfigurer l’offre sanitaire et médico-sociale autour d’une logique de « parcours» de la personne, le projet est soutenu par de nombreux partenaires et le Sécrétariat Général du Ministère des Affaires Sociales, la DGCS, la CNSA, la DGOS, le CIH et la délégation interministérielle Autisme au sein des TND, avec le concours des ARS.

Une vidéo pour expliciter l’acronyme TND

Les Troubles du NeuroDéveloppement ou « TND », concernent environ un français sur dix, avec un impact quotidien sur les apprentissages, la participation sociale, la qualité de vie des personnes et de leurs familles. Au total, des millions de Français sont concernés.

Les TND regroupent :

• le Trouble du Développement Intellectuel (TDI, déficience intellectuelle),
• le Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA, autisme),
• le Trouble du Développement du Langage oral (TDL, dysphasie) ou de la Coordination (TDC, dyspraxie),
• le Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH),
• les troubles spécifiques des apprentissages scolaires (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, …),
auxquels s’ajoutent les fréquentes associations de plusieurs troubles chez une même personne.

Il est important de porter précocement un diagnostic précis et complet pour mettre en œuvre des interventions adaptées, évolutives et personnalisées, qui tiennent compte des spécificités de chacun de ces TND, tant au niveau de l’accompagnement que des soins.

Parce qu’ils apportent un cadre scientifique, clinique et opérationnel pertinent et structurant, mieux connaitre et faire connaitre les TND est un enjeu essentiel pour mieux répondre aux besoins des enfants et adultes concernés.

Cette vidéo a été conçue dans une visée pédagogique avec un triple objectif :

• Faire connaître l’importance d’une approche décloisonnée des TND, pour que le repérage de chacun de ces troubles soit plus précoce et plus efficace.
• Promouvoir l’accès pour tous à un diagnostic précis et complet, au bénéfice d’interventions adaptées, pluridisciplinaires et individualisées.
• Mobiliser le plus grand nombre d’acteurs (personnes ayant un TND, entourage, associations, professionnels de l’accompagnement, du soin, de l’éducation nationale, de l’aide sociale à l’enfance et institutionnels) et partager les compétences au service de tous.

Plusieurs acteurs sont partenaires de cette vidéo :

ANECAMSP, Association Nationale des Equipes Contribuant à l’Action Médico-Sociale Précoce – www.anecamsp.org
Collectif D.I. Déficience Intellectuelle – collectif.tdi@gmail.com
Collège de la Médecine Générale – www.lecmg.fr
DéfiScience, Filière Nationale de Santé Maladies Rares du Neurodéveloppement. www.defiscience.fr
FFDys – Fédération Française des DYS – www.ffdys.fr
HyperSupers – TDAH France- www.tdah-france.fr
Sésame Autisme – www.sesameautisme.fr
START – Service Territorial d’Accès aux Ressources Transdisciplinaires Troubles du Neuro-Développement- www.ancreai.org
Unapei – Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis – www.unapei.org

Alors que le sujet de l’accompagnement des personnes âgées, notamment en EHPAD, revient sur le devant de l’actualité, la fédération des CREAI imagine une solution concrète avec la création de pôles ressources gérontologiques locaux comme développé dans une étude publiée en 2018 par le CREAI Pays de la Loire.

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 du 23 décembre 2021 prévoit le lancement d’une réforme des EHPAD avec la création de centres ressources territoriaux. Afin que ces projets répondent pleinement aux besoins des personnes âgées d’un territoire, qu’elles soient accueillies en établissement ou à domicile, l’ANCREAI rappelle la publication de l’étude intitulée « L’EHPAD de demain : vers la création de pôles ressources gérontologiques locaux » qui propose un plan d’actions à mettre en place.

L’objectif de l’étude était de :

  •  définir l’évolution des EHPAD, passant d’une logique de « structures » à une logique de « prestations»,  en alliant prévention de la perte d’autonomie, droit au répit, inclusion sociale, coopération et complémentarité avec le domicile ;
  • définir les conditions de réussite de ces évolutions (organisation de la structure, ressources humaines, modalités de coordination et coopération avec les différents acteurs du parcours).

Deux axes d’évolutions des prestations proposées dans ces structures étaient envisagés : développer de nouvelles modalités d’accompagnement des personnes âgées sur les territoires et agir sur les facteurs de perte d’autonomie.

Ce sujet continue de mobiliser les équipes des CREAI qui viennent de recevoir une nouvelle commande de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté sur les EHPAD.

 « Imaginer l’EHPAD de demain est une nécessité évidente sur laquelle il n’est pas besoin de revenir. En revanche, il est primordial de concevoir un plan d’action efficace et réalisable rapidement. La loi de financement de la sécurité sociale de 2022 a prévu des moyens, reste à imaginer la mise en place de ces nouvelles structures sur le territoire. Les « centres de ressources territoriaux », nommés « Pôles ressources gérontologiques locaux » dans l’étude du CREAI Pays de la Loire, sont une réponse appropriée qui nécessite de mettre en œuvre une méthodologie de projet afin d’identifier des territoires pertinents d’interventions, les évolutions des prestations des différents acteurs de l’accompagnement des personnes âgées ainsi que les modalités de coordination de leurs interventions pour répondre au souhait des personnes âgées de rester le plus longtemps possible à leur domicile. » Jacques NODIN, Président de l’ANCREAI, la fédération nationale des CREAI

Chiffres-clés 

  • 7 502 EHPAD en France

Extraits de l’enquête réalisée en 2011-2015 par la DREES :

  • 86 ans est l’âge moyen d’entrée en établissement
  • 2 ans et 6 mois est la durée moyenne de séjour
  • 60% des résidents sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés
  • 1 970 euros est le reste à charge moyen par mois

Sources 

Contact presse : Emilie POURQUERY – 07 84 58 78 54 – communication@ancreai.org

Les notions d’auto-détermination et de pair-aidance sont aujourd’hui très présentes, que ce soit dans les milieux associatifs, les pratiques professionnelles ou les politiques de santé et d’accompagnement des personnes en situation de handicap…. Mais que signifient exactement ces notions ? Pour leur donner sens, à la fois pour les personnes en situation de handicap et pour tous les acteurs qui les accompagnent (familles, aidants, professionnels), un collectif animé par le CREAI Pays de la Loire propose une journée pour apprendre, témoigner, échanger autour de ces questions :
• Comment les personnes en situation de handicap peuvent-elles mieux vivre et exercer leur autodétermination et être davantage entendues dans leur choix ?
• Comment soutenir et promouvoir l’autodétermination et comment faciliter le soutien et l’accompagnement par les pairs ?
• Comment mieux reconnaitre les savoirs qui sont acquis par les personnes en situation de handicap compte tenu de
leurs expériences ? Comment partager ces savoirs avec les professionnels et les proches
aidants ?
• Comment concilier l’autodétermination et la protection des personnes les plus vulnérables ?

Nous vous attendons à Angers le 08 mars 2022, avec Julia BOIVIN, Noémie NAULEAU et Sébastien CLAEYS pour cette journée de partage autour du pouvoir d’agir.

Tarif par personne :
Les Personnes en situation de handicap et les Aidants : journée de formation gratuite
Déjeuner : 15€ / personne.
Les professionnels :
• en présentiel : 80€ / personne déjeuner inclus
• en distanciel : 50€ / personne
Le CREAI Pays de la Loire sollicite les OPCO pour que cette journée soit reconnue au titre de la
formation professionnelle continue.

DECRYPTAGE, la publication bimestrielle du réseau des CREAI, fait le point sur les principales dispositions 2022 relatives aux financements des établissements et services médico-sociaux ainsi que les réformes législatives qui vont impacter l’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité.

Proposé par le CREDAVIS, en partenariat avec par le CREAI Île-de-France, ce séminaire de formation et de réflexion stratégique s’adresse aux administrateurs, cadres de direction des associations et directions des établissements et services intervenant auprès de personnes (enfants et adultes) en situation de handicap et de personnes âgées.

La formation se déroule à paris les 6 et 7 avril 2022.

Découvrez une nouvelle étude réalisée par le CREAI Nouvelle-Aquitaine et d’ErgoPREVENTION avec le soutien du Fonds pour l’Amélioration des Conditions de Travail (FACT).

Cette étude de diagnostic a pour objectifs de recenser et mieux comprendre les situations auxquelles les EHPAD ont été confrontés durant la crise sanitaire du COVID, de repérer les situations de fragilité, mais aussi les modèles d’adaptation et les leviers QVT (qualité de vie au travail) activés dans ce contexte, afin de capitaliser sur l’ensemble des initiatives mises en œuvre. Pendant 7 mois (de mai 2020 à novembre 2020), 8 structures ont participé à l’enquête.

Meilleurs vœux pour 2022 !

Jacques NODIN Président, Antoine FRAYSSE Délégué Fédéral, et toute l’équipe de l’ANCREAI vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2022 !

À l’occasion du colloque organisé le 30 novembre 2021 par le CREAI Centre-Val de Loire, retrouvez ici les interventions des professionnelles entendues par les 112 participants à la Grande Halle du château de Chamerolles.

Conférence-débat : 

et de l‘étude sur les violences faites aux femmes en situation de handicap en Nouvelle-Aquitaine

Séquence « Réseaux et ressources en région » :

Séquence « Accompagnement et accès au droit : partenariats et réponses adaptées » :

Clôture de la journée :

Pour aller plus loin :

visuel Colloque participants

photo : Jean-François Connan, administrateur CREAI